Mon semi-marathon de Sitges. Sentiments et raisons.

Moi 2

Lorsqu’en janvier 2015, ♥ Monchermari ♥ et moi sommes allés à Sitges pour courir – moi les 10 km et lui, le semi-marathon – je ne pensais vraiment pas qu’un an plus tard ce serait moi qui allait courir ces 21 km et que ♥ Monchermari ♥ serait mon supporter.
Cette évolution est jalonnée d’événements importants que je voudrais partager avec vous.

Le premier et le plus important est le fait de m’être inscrite au Nike Run Club au printemps dernier. Ce groupe et ses entrainements ont changé ma vie … de runnner. 😉 J’apprends à mieux courir, à repousser mes limites. De plus, il y règne une très bonne ambiance. Pas de compétition entre nous, que des encouragements.

Le deuxième point ont été mes vacances de l’été dernier. Faire le Tour du Mont-Blanc, supposé être un parcours d’une certaine difficulté et le sentir accessible et « sans problèmes », m’a influencée dans ma décision de participer à un semi-marathon.

MB2

La Fenêtre d’Arpette, un des moments les plus difficiles du Tour du Mont-Blanc.

Une fois la décision prise de participer à un semi-marathon, j’ai tout de suite pensé à celui de Sitges. C’est un endroit que j’adore, qui me remplit de Bien-être.

VueSitges2

Sitges

Il ne me restait plus qu’à commencer à me préparer. Pour améliorer ma condition physique j’avais le mardi les entrainements du H.I.T. & RUN du NRC qui aident à améliorer la résistance, la vitesse, la force et la puissance. J’ai aussi commencé à aller aux sessions du jeudi qui sont de Speed Run. Sur de courtes distances, on court à des rythmes qui vont en augmentant. Ce n’est pas facile mais l’effort est récompensé. Depuis que j’ai commencé, je sens que ma vitesse de course a augmenté.

Pour l’entrainement spécifique de mon semi-marathon, j’ai choisi l’application de Asics. J’aime sa simplicité : on introduit dans le programme l’objectif de distance, le temps et la date de la course. Avec tout cela, le programme calcule les km, la vitesse et les jours d’entrainement.

Je suis assez disciplinée, je n’ai donc raté aucun entrainement. Grâce aux sessions du NRC et mes sorties en solitaire en suivant le programme de Asics, je suis arrivée au semi-marathon très confiante. Avant Noël, je me sentais déjà préparée physiquement et mentalement. Je savais que j’allais le finir en moins de 2h20.

Cette course étant le 10 janvier, cela en faisait un défi nutritionnel. Courir juste après les fêtes de Noël est une bonne raison pour ne pas faire d’excès. Comme ça, en faisant juste attention à la quantité de nourriture que je mettais dans mon assiette, je ne me suis jamais levée de table avec la typique sensation de « je n’aurais pas dû en reprendre ». 😉

Comme le dit le manuel du bon runner, la semaine de la course j’ai rempli mes réserves d’hydrates de carbone. Le diner de la veille du semi-marathon, nous avons diné dans un restaurant italien, la Tagliatella. J’ai résisté à l’appel des pâtes farcies mais je me suis laissée tenter par une sauce légère. J’ai demandé à ce que l’on me la serve à part afin de pouvoir mettre la quantité juste dans mon assiette. 😉

Pates2

Un régal !

Un autre repas critique et peut-être celui qui préoccupe le plus est le petit-déjeuner du jour J. J’avais fait des « essais » et découvert ainsi celui qui pourrait me donner la force nécessaire pour pouvoir courir pendant plus de 2 heures. Voici donc en quoi il a consisté  :

2 verres de jus d’orange et carotte
3 tranches de pain complet avec un petit morceau de Brie
6 noisettes
1 croissant aux céréales avec un petit peu de Nutella

Le petit-déjeuner parfait. Je n’ai eu aucun problème de digestion, ni de faim ni de faiblesse ni d’excès.

Un peu avant le départ, j’ai fait un bon échauffement en mélangeant différents exercices que nous faisons avec le NRC. J’ai travaillé toutes les parties de mon corps : tête, bras, ceinture, genoux, chevilles, jambes.

Je me sentais tranquille. J’allais me mesurer à moi même sans me comparer à personne. Je savais qu’il y aurait toujours autour de moi quelqu’un de plus rapide ou de plus lent que moi. Mais cela fait déjà quelques temps que j’ai décidé de ne me comparer à personne. Chacun a sa propre histoire. Chaque personne qui est sur la ligne de départ a fait beaucoup plus que celui qui est resté chez lui dans son canapé vaincu par la paresse. Bien sûr, nombreux sont ceux qui aimeraient être là aussi et ne peuvent malheureusement pas, mais ceci est une autre histoire.

M’être préparée pour cette épreuve était déjà une victoire. Mes efforts allaient être récompensés. Le mien et celui de tous ceux qui partageaient ce moment avec moi sur cette ligne de départ.

Dès le départ donné, j’ai commencé à courir. Je devais faire 21 km en faisant 2 fois le même parcours. J’ai essayé de suivre le rythme que je m’étais marqué. Pas de problème au premier tour mais au second, le vent et la fatigue m’ont accompagné. Malgré cela, pas une seule fois je n’ai pensé à abandonner. De plus, voir ♥ Monchermari ♥ qui m’attendait à chaque point de ravitaillement avec un verre d’eau et m’encourageant m’a donné beaucoup de force.

Et au bout d’un peu plus de 2 heures de course – 2h10 exactement – j’ai vu l’arrivée. Je pensais que j’allais pleuré (j’ai la larme facile). Mais non. En voyant l’énorme sourire de ♥ Monchermari ♥ je me suis mise à sourire moi aussi. 🙂

Dès la ligne d’arrivée franchie, j’ai changé de t-shirt et fait des étirements face à la mer. J’étais incapable de parler. C’est en regardant la mer qu’un énorme sentiment de Bien-être m’a envahie. Je venais de réaliser que j’avais couru 21 km ! Moi qui n’avais jamais été attiré par le sport !

Le lendemain, je m’inscrivais au semi-marathon de Barcelone !

Et vous, vous êtes-vous déjà lancé un défi inimaginable quelque temps avant ?

Coucher de soleil 2

Sitges

 

Publicités
Cet article, publié dans Bouger, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Mon semi-marathon de Sitges. Sentiments et raisons.

  1. letizia dit :

    qu une chose a dire, bravo! tu as le sourire, c’est ton truc!
    mm le ptit dej..je vais tester, meme sans courir hihi

  2. Mido. dit :

    OMG je t’admire ! et tout ça avec la patate, respect ! 🙂

    • bienetreabarcelone dit :

      Merci ! Mais je pense qu’avec une bonne préparation physique et mentale tout es plus facile. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s