Le Tour du Mont Blanc : 170 km de Bien-Être

Mont Blanc

Notre 1ère vue du Mont Blanc

Cet été, nous avons fait le Tour du Mont Blanc et je dois avouer que cela a été une authentique expérience de Bien-Être. Marcher dans la montagne m’a remplie d’énergie et je dois avouer que je suis fière d’avoir vaincu les dénivelés.
Nous avons fait le parcours en …10 jours ! 🙂

Chaque jour a été un petit défi avec des dénivelés accumulés quotidiens d’environ 1500 m et un paysage exubérant. Quand je pense que les participants de l’Ultra Trail du Mont Blanc (UTMB) font ce parcours entre 20 et 50 heures, j’ai du mal à y croire !

Je vous disais dans le titre que cela avait été 170 km de Bien-Être mais je peux vous assurer que nous n’avons pas fait un circuit de spas et restaurants. 😉 Cela a plus ressemblé à ce qui représente vraiment le Bien-Être pour moi. Je vous explique :

Repos mental

J’étais seule avec ♥ Monchermari ♥. Nous ne voulions pas être en groupe. Nous n’avions pas envie d’attendre ni d’être attendus.

Le parcours de chaque jour avait déjà été établi : nous partions de tel refuge et devions arriver à tel autre. Les réservations étaient toutes faites. Pas de souci à se faire pour savoir s’il y aurait de la place ou non. De plus, le chemin était très bien indiqué.
En ce qui concerne les repas, dans les refuges le petit-déjeuner et le dîner sont toujours à la même heure et nous mangeons tous ensemble : à 7h et à 19h. Il n’y a pas de carte ni de buffet donc rien à choisir sauf la boisson si on veut boire autre chose que de l’eau. On nous indique même ou nous devons nous asseoir ! Comme dans les mariages ou à la cantine.

Chaque jour, nous avions un petit rituel en arrivant au refuge : étirements et positions de yoga. Faire ces exercices en pleine nature avec vue sur les montagnes : un vrai luxe !

YogaPompesMéditation

Plaisir

Nous ne devions nous occuper que d’une chose : profiter du chemin, d’être ensemble tout en nous remplissant les yeux d’un paysage magnifique. Nous avons vu le Mont Blanc sous toutes ses facettes, marché à côté d’un glacier, dormi au pied d’un autre glacier, contemplé des couchers de soleil qui teintaient d’orange la neige des sommets, etc.

Le Mont Blanc

Le Mont Blanc

Le glacier du Trient

Le glacier du Trient

Coucher de soleil

Le chemin n’était pas facile. Des montées escarpées, de fortes descentes, un terrain irrégulier. Malgré cela, chaque étape a été vécu à fond. Je ne me suis pas fatiguée (ou presque pas). ♥ Monchermari ♥ dit que c’est grâce aux entraînement. Et moi je dis : Merci à Isabel de Onmytrainingshoes. pour l’entraînement qu’elle a proposé avant les vacances. 😉 C’est vrai aussi qu’une fois au refuge, j’oubliais les difficultés passées et j’avais l’impression que cela n’avait pas été si dur.

20150813_09324020150811_11495420150811_132116descente

Sons

En plus des vues, le Tour du Mont Blanc est plein de bruits nouveaux qui finalement deviennent quotidiens : le bruit métallique des bâtons en marchant, les sifflements des marmottes, le vent, la respiration, l’eau des torrents, les pierres qui tombent. Le son le plus spectaculaire : le craquement constant du glacier. C‘est saisissant.
Au milieu de tant de nature, un son nous rappelait la proximité de la civilisation : l’hélicoptère qui chaque jour survolait la zone pour surveiller les avalanches.

Marmotte

Une des nombreuses marmottes que nous avons vues.

Glacier du Trient

Glacier du Trient

Glacier du Trient

Glacier du Trient

Les nombreux torrents

Les nombreux torrents

Odeurs

Herbe humide, air pur, 20 paires de chaussures de marche à l’entrée des refuges, transpiration, plats mijotés, la cave à fromages de la ferme où nous avons acheté du Beaufort (un de mes fromages préférés) et de la Tome, etc. Tout un petit univers olfactif.

L'unique jour de pluie !

L’unique jour de pluie !

Émotions

En regardant en arrière, l’émotion qui perdure est la satisfaction. D’abord, pour avoir décidé de faire ce voyage et de l’avoir fini. Ensuite, parce que j’ai vaincu ma peur dans les moments difficiles : le pont suspendu, les escaliers en fer ou encore les énormes pierres qu’il fallait passer pour arriver à la Fenêtre d’Arpette.
Et je me suis surprise moi-même en m’émouvant à l’entrée de Chamonix. Je n’avais jamais ressenti cela pour aucun lieu. Nous y étions allés il y a quelques années mais je ne pensais pas que je serais si émue d’y retourner. Comme quoi, on ne peut pas toujours se contrôler. 😉

Pont

EscaliersFenetred'arpetteGrosses pierresMoi

En résumé

Cela a été, jusqu’à maintenant, mon voyage de plus grande détente. J’ai savouré chaque moment, chaque pas, chaque vue. Mon principal souvenir sera une sensation de paix intérieure, de réel Bien-Être.

Quelques photos pêle-mêle :

Le lac blanc

Le lac blanc

20150811_10381220150808_14554920150804_193910CielOrange

Publicités
Cet article, publié dans Bouger, Découvrir, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le Tour du Mont Blanc : 170 km de Bien-Être

  1. letizia dit :

    tu dois te sentir tellement bien en revenant de là rien qu’à voir les photos ca ouvre les shakras.)

  2. Colovibes dit :

    Que bonita experiencia!! Sin duda paisajes impresionantes!!! Y todo un reto!! Que chevere!!
    Besitos!
    http://www.colourvibes.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s