Les batteries antiaériennes du pic du Turó de la Rovira dans le quartier du Carmel

Vue depuis le Turó de la Rovira

Le Carmel est un quartier du district de Horta-Guinardó. Son nom vient du sanctuaire de Notre Dame du Mont Carmel dédié à la Vierge du Carmel construit en 1864 au pied d’une des 7 collines de Barcelone. Notre Dame du Carmel est l’un des noms de la Vierge Marie. On fête le 16 juillet, jour de la fête de Notre-Dame du Mont Carmel, toutes les personnes s’appelant Carme, Carmen ou Carmel. En Espagne, c’est la patronne des marins et de la marine espagnole.

L’Ordre du Carmel remonte au XIIe siècle. Il a été fondé sur le Mont Carmel (Israël) qui veut dire « Vigne de Dieu » . Les membres masculins sont appelés Carmes et les féminins Carmélites. Au départ, la règle prescrivait la plus grande pauvreté, la solitude et le régime végétarien.

Mais revenons à notre excursion. Nous y sommes arrivés en bus, le nº 28 qui traverse toute la ville. Nous l’avons pris au départ Plaza Catalunya et sommes descendus au terminus. De là, il faut marcher 5 min pour arriver à un des points les plus hauts de la ville : 262 m d’altitude.

La vue à 360 º y est tout simplement magnifique et nous permet de contempler les édifices les plus singuliers de Barcelone : la Sagrada Familia, les tours du Port Olympique, la tour Agbar (œuvre de Jean Nouvel ;)), etc.

Barcelone

Lorsqu’on se trouve en haut de ce belvédère, il n’est pas difficile d’imaginer l’endroit avec des canons puisqu’on y voit encore des traces d’ancrage au sol.

Marque canons

Le gouvernement de la République y avait installé en 1937 quatre canons Vickers. Ils faisaient partie du système de défense de la ville contre les attaques aériennes de l’aviation fasciste italienne pendant la Guerre Civile (1936-1939).

PlanTuró de la RoviraVue du Turó de la Rovira

Barcelone a été la 1ère ville du XXe siècle bombardée depuis le ciel, ce qui a laissé quelques vestiges dans la ville (je vous en reparlerai dans un autre post).

Bombardeig de Barcelona

Durant l’après-guerre, entre les années 40 et 80, les vestiges abandonnés furent utilisés comme fondation pour construire des bidonvilles. Le quartier fut rebaptisé « Quartier des canons ».

On y comptabilisa jusqu’à 110 constructions dans lesquelles 600 personnes venues d’autres régions d’Espagne à la recherche d’une vie meilleure y vécurent jusqu’en 1990. C’est donc juste avant les Jeux Olympiques de 1992 que les gens furent relogés dignement par la mairie. Quelques carreaux de carrelage sont encore visibles au sol et aux murs.

Carrelage

Cependant ni le sanctuaire ni les canons ni les bidonvilles furent les premiers habitants du Carmel puisque l’on sait qu’il y eut un village ibère. Cet endroit a donc un fort passé historique.

Aujourd’hui des groupes de jeunes s’y retrouvent pour passer le temps tout en parlant, jouant de la guitare ou surtout se prendre en photo avec Barcelone en toile de fond.

Jeunes

C’est vraiment une excursion que je recommande vivement afin de ne pas oublier l’histoire : l’horreur d’une guerre civile, mais aussi de se souvenir que tout le monde a le droit de vivre dans des conditions correctes.

J’ai ressenti un certain Bien-être en voyant comment un endroit qui, il y a peu, nous rappelait la guerre et la misère nous permet, depuis sa restauration en 2011,  de profiter d’un moment de calme, d’une belle vue et d’une agréable promenade.

BarceloneBarceloneBarcelone

Publicités
Cet article, publié dans Découvrir, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les batteries antiaériennes du pic du Turó de la Rovira dans le quartier du Carmel

  1. Ping : Les lavandières de Horta | Bien-être à Barcelone

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s